Archives du mot-clé Jeanne d’Arc

Comment Orléans se retrouve sans maire…

FailCe qui s’est passé ce matin, à Orléans est tout simplement INCROYABLE !

Suite à la berezina du Parti Socialiste, S. Grouard a gagné les élections au premier tour, les Orléanais lui donnant quitus pour refaire le trottoir en face de chez eux. Il ne lui restait alors plus qu’à se faire désigner comme Maire, une semaine au maximum après le scrutin.

Or, habituellement, les conseils municipaux ont lieu le vendredi. Mais comment organiser un conseil municipal vendredi alors que l’un de ses membres est gardien de but de l’USO… et joue presque tous les vendredis ?

Personne n’était vraiment d’accord pour organiser cette désignation le dimanche car ce jour-là est habituellement consacré à la famille. Qu’à cela ne tienne, S. Grouard étant pour le travail le dimanche, sa désignation se fera dimanche, à 10h, et tant pis pour la messe !

C’était sans compter sans le changement d’heure et la vengeance divine…

10h, les 55 élus se retrouvent dans l’enceinte du conseil. A droite, c’est les rires orgasmiques, à gauche, les mines pitoyables… à l’extrême droite, la satisfaction de pouvoir enfin porter les idées de préférence nationale dans la ville de Jeanne d’Arc.

La cloche de la Cathédrale Saint Croix retenti :
- dong un
- dong deux
- dong trois
- dong quatre
- dong cinq
- dong six
- dong sept
- dong huit
- dong neuf
- dong dix

Les yeux se ferment, les visages se tendent, S Grouard fait son sourire crispé (en a-t-il un autre ?)

- dong onze !

- Merde, le changement d’heure !

Les 54 élus rouvrent les eux, se lèvent et partent devant le regard ahurit de S. Grouard

- Qu’est-ce que c’est que ce bordel ? Le changement d’heure, c’était 3h, pas 10h !!! J’vais leur péter la gueule !

Mais, déjà, ils sont dehors, souriants… Un arc en ciel part du clocher de la Cathédrale pour rejoindre les Tourelles. Un vol d’étourneaux passe entre les tours et emporte avec lui l’incompréhension d’une ville de gauche qui, un jour de mars, a voté à droite et à l’extrême droite.

Mais, peut-on gouverner une ville sans maire ? Même si c’est le sentiment qu’on a eu les 13 dernières années, cette solution semble contrarier les autorités.

Jointe dans la matinée par la rédaction de Côté Boulevard, le secrétaire de préfecture Sylvain Fauchaud a déclaré : « c’est complètement incompréhensible. Pourquoi n’ont-il pas organisé cette désignation samedi ? En 30 ans de carrière, je n’ai jamais vu pareil boulette !« . Et d’assurer que le tribunal administratif allait être saisit pour voir comment sortir de « ce mauvais pas« , avant ce soir, dernier délai pour la désignation d’un Maire.

Mgr Jaquart, Evèque d’Orléans n’a donné aucune explication sur ce que d’aucuns appellent déjà le Miracle d’Orléans. Il a simplement rappelé que, de tous temps, l’Eglise était pour le repos dominical : « Le Seigneur se reposa le 7e jour et appelle à ce que, particulièrement le dimanche, la paix et l’amour demeure dans le coeur de chacun« .

Selon nos informations, à l’heure où nous écrivons ces lignes, des croyants se rassemblent en ce moment, en l’église Notre Dame des Miracle, comme ce fut le cas, jadis, lorsque Jeanne d’Arc libéra Orléans. On ne sait pas encore si la concurrente de S. Grouard ira assister, ce soir, à l’Angelus, comme le fit Jeanne, le 8 mai 1429…..

Comptez sur les journalistes d’investigation de Côté Boulevard pour vous tenir informés des suites politiques, religieuses et sociales des évènements qui viennent de se passer, ce dimanche matin, à Orléans !